Galerie photo - Anamnèse

Anamnèse (extrait)

Cette série est le regard que je porte sur le monde de l’enfance. Réalisées entre 2008 et 2013, j’ai photographié mes filles, leur univers en cherchant au travers d’elles à réécrire la mienne dont j’ai peu de souvenirs.

A travers leurs jeux, leurs attitudes, j’ai retrouvé ces souvenirs enfouis, dont les traces sont rares. J’ai réécrit comme une promenade intime, les jeux les attitudes et les instants que j’ai observés. Attentive à n’être qu’un observateur à la lisière d’un monde magique et mystérieux. A travers la série se dessine une esquisse subtile de cette période située entre la petite enfance et la préadolescence. Un monde poétique ou légèreté, solitude et insouciance se mêlent. Afin de traduire cette période éphémère j’ai utilisé parfois la double exposition à la prise de vue. Dans cette recherche du souvenir, le prisme est déformé, flou, onirique.

This series is the way I look at the world of childhood. Realize between 2008 and 2013, I photographed my daughters, their universe by searching through them to rewrite mine which I have few memories . Through their games, their attitudes, I found these buried memories , tracks of which are rare. I rewrote as an intimate walk , games attitudes and moments that I observed. Attentive to be an observer at the edge of a magical and mysterious world. Through the series draws a subtle sketch of this period between childhood and preadolescence . A poetic world where lightness, loneliness and recklessness mingle get involved. To translate this transitory period I sometimes used the double exposure shooting. In this study of memory, the lens is distorted, blurry, dreamlike.

Galerie photo - Arbor Essence

Arbor Essence

Arbor Essence, c’est une vision organique de notre identité, de nos racines. Ce que nous portons à travers notre parcours de vie et notre histoire familiale.

C'est aussi une nécessité de se rapprocher de notre lien a la Terre. L’arbre comme un symbole de vie, puisant ses forces, ses racines au sein même de cette terre malmenée .L’arbre qui résiste, s’adapte, l’écorce nouée, envahie de ronces, béances des racines mais force vitale et porteur de la mémoire du lieu. La surimpression avec le dos, colonne vertébrale de l’être humain et symbole de la maison de l’individu. Les histoires humaines sont différentes, les lectures aussi. Deux choses peuvent-elles n’en faire qu’une ? Fusion d’un corps - une femme, anonyme, de dos, sans visage, sans identité, et de l’arbre - la nature, impétueuse, âpre, lacérée… Et si au lieu de chercher à nous transformer en êtres parfaits physiquement, nous laissions apparaître ce qui est notre essence, notre identité ? Indépendamment d’une recherche esthétique mais seulement être ce que nous sommes, des êtres en mutation connectés à l’essence de la vie et du temps de notre mémoire humaine.

Arbor Essence is an organic vision of our identity, our roots. What we wear throughout our life journey and our family history. This and also a need to be closer to our connection to the Earth. The tree as a symbol of life, drawing its strength, its roots within this battered land .The tree resistant, fits, bark knotted, overgrown with brambles, open bites roots but vital force and porter of the memory location. Overprinting with the back spine of the human being and symbol of the house of the individual. Human stories are different, the readings also. Two things can not they do that? Fusion of a body - a woman, anonymous, back, faceless, identity, and the tree - nature, impetuous, rough, torn ... And if instead of trying to turn us into beings physically perfect, we were leaving show what is our essence, our identity? Regardless of aesthetic research but just be who we are, of changing beings connected to the essence of the life and times of our human memory.

Galerie photo - Mélancholia

Mélancholia

Avec ces images, Isabelle Levistre nous transporte une fois de plus dans un univers magique. En opposition au titre, cette série minimaliste suggère de petites allégories subtiles et délicates.

Ici, L’ange, l’enfant, symbolise la pureté, l’espoir, la vitalité, l’innocence et la force. Petites photographies précieuses comme une résurgence presque estompée, un trésor caché conservateur d’un souvenir unique. Elle nous suggère des visions chimériques, apparaissant pour l’unique spectateur. Mélancholia, avec ses images en noir et blanc est un écrin pour la lumière et la forme.
"J’aime l’idée de l’image immatérielle, évocatrice d’un univers intime. Ces images sont comme une petite poésie. Oniriques et utopiques."
Avec ses "Petites boites", Isabelle Levistre dissimule dans un écrin, usé, griffé, ces photographies, comme un secret réservé à son seul détenteur.

With these images, Isabelle Levistre takes us once again into a magical world . In contrast to the title, this minimalist series suggests small subtle and delicate allegories. Here, the angel , the child symbolizes purity , hope , vitality , innocence and strength. Small precious photographs as a resurgence almost faded , a conservative hidden treasure a unique souvenir . She suggests chimerical visions, appearing for the unique spectator. Melancholia , with its black and white images is a showcase for the light and shape.
"I like the idea of immaterial image evocative of an intimate universe. These images are like a little poetry. Dreamlike and utopian".
With its "Small boxes" Isabelle Levistre hides in a green, worn, scratched, these photographs as a secret reserved for its sole owner.

Galerie photo - D
                    issociations

Dissociations

"Un être disséminé dans l’espace et le temps, n’est plus pour vous une femme mais une suite d’évènements sur lesquels nous ne pouvons faire la lumière" - Marcel Proust, La Prisonnière (1923).

"A being disseminated in space and time, is no longer for you a woman but a sequence of events over which we can not light" - Marcel Proust, La Prisonnière (1923).

Galerie photo - Polaroids

Polaroids

Des instants précieux, uniques,attrapés au vol sur l’instant présent